Comment améliorer sa concentration ?

Nos méthodes, astuces et exercices pour une concentration optimale au quotidien

Analyser un manque de concentration

Avant de penser à chercher des exercices et des conseils pour améliorer sa concentration, analysez les signes qui, chez vous ou vos enfants, mettent en lumière un manque de concentration.

Différents signaux doivent vous alerter :

  • Vous ressentez des signes de fatigue durant votre travail
  • Vous êtes souvent distrait
  • Un manque de motivation
  • La sensation que tout ce que vous faites demande un temps considérable
  • Vous rencontrez des difficultés à vous focaliser sur une conversation et vous oubliez rapidement des informations de cet échange
  • Des pensées qui s’éparpillent
  • Vous décrochez facilement lors d’une lecture vous perdez souvent les choses

Alors, vous avez probablement des troubles de l’attention. Pas de panique, il existe des solutions et des méthodes simples pour vous aider à améliorer considérablement votre concentration et votre attention et ainsi augmenter votre efficacité et productivité.

Faire la distinction entre concentration et attention

La concentration

La concentration est la faculté de fixer son attention sur quelque chose de manière active, c’est l’art de développer son attention là où on veut qu’elle soit. La concentration est donc sollicitée consciemment puisqu’elle fait appel à l’auto-contrôle qui consiste à contrôler par soi-même des fonctions psychologiques et comportementales. Le processus de concentration à pour vocation d’éliminer toutes distractions afin de se concentrer physiquement et mentalement sur un sujet ou une action. Elle va demander un effort et varie en fonction de la difficulté de la tâche. La concentration permet également de s’adapter à la situation.

Les deux types de concentration

Le concentration immédiate, qui fait appel à l’observation, consiste à être attentif à un événement, un objet, une personne ou une idée.

La concentration prolongée, elle, fait appel à la réflexion, c’est elle qui entre en jeu lorsque l’on souhaite retenir, apprendre, calculer, rédiger, penser ou réfléchir.

Notre concentration est soumise à notre propre volonté et est favorisée par l’intérêt qu’on porte au sujet en question. En effet, il est plus facile d’être attentif à un sujet qui nous intéresse et nous passionne.

L’attention

L’attention, quant à elle, est la faculté à être attentif, la capacité de focaliser son esprit, sa pensée sur un objet, une situation ou une émotion. A l’inverse de la concentration, l’attention est passive, autrement dit, c’est une fonction du cerveau, elle nous permet de filtrer les informations et de faire des choix, elle identifie, analyse. On y est confronté au quotidien, elle n’est associée qu’à une seule zone du cerveau, tout va dépendre sur quoi se porte votre attention (une information, un mouvement, une odeur…) ainsi différentes parties du cerveau peut-être sollicitées.

Utilisation des sens

L’attention et la concentration mobilisent tous les sens dans le traitement des informations que nous recevons, qu’elles proviennent de notre environnement externe : visuel, olfactif auditif… ou environnement interne : émotions, sentiments… Néanmoins l’attention mobilise davantage de sens que la concentration car être attentif c’est être prêt à accueillir n’importe quelle information afin de l’analyser.

La concentration, quant-à-elle, est plus étroite, plus ciblée, car on se focalise sur un élément ou action bien précis en occultant toutes les autres. Par exemple : lorsque vous êtes en cours, que vous prenez des notes, il vous est probablement arrivé un moment où soudainement vous vous dites : “quoi !? Qu’est-ce qu’il vient de dire !? Je ne me souviens plus !?” Ceci est arrivé car vous avez focalisé votre esprit sur la prise note et non porté une réel attention à ce que le professeur disait. Le cerveau, de manière inconsciente, hiérarchise les attentions portées sur les informations qu’il recueille. C’est ainsi, que parfois vous faites preuve d’inattention car à ce moment là, votre cerveau était focalisé sur autre chose (élément extérieur ou intérieur telles que des pensées).

La concentration et l’attention favorisent notre analyse et notre perception, activent la mémoire et le traitement d’information. Elles sont différentes mais interdépendantes, puisqu’il n’y a pas de concentration sans attention et que l’attention est au service de la concentration.

Les efforts mis en œuvre pour s’obliger à se concentrer sont fatigants. Ils ne sont pas constructifs puisque le temps consacré à tenter de se concentrer est déjà une distraction pour le cerveau. Il n’est pas focalisé sur un élément mais sur son effort de concentration. Il est donc essentiel de faciliter cette concentration avec des méthodes et organisations simples.

Boostez vos capacités cognitives

La capacité d’attention et la qualité de la concentration améliore l’assimilation et l’acquisition des connaissances.

Chaque personne à un degré de concentration différent il est important de se connaître et de s’écouter. Il est préférable de travailler efficacement en demandant à notre cerveau d’être concentré durant une période courte et de faire des pauses plutôt que de s’acharner à essayer de focaliser son attention pendant plusieurs heures. Vous serez d’autant plus efficace si vous êtes à l’écoute de vous et de vos capacités. Apprenez à déterminer ce qui fonctionne de ce qui ne fonctionne pas pour vous. Sachez que la concentration se travaille, se développe par des exercices simples et des méthodes efficaces. Ayez confiance en vous et acceptez vos capacités pour améliorer votre productivité personnelle.

Apprendre à se concentrer c’est également améliorer sa mémoire, vous allez devoir porter attention à ce qui vous entoure, éveiller vos sens. Améliorer efficacement votre travail ! Gagner du temps et de la qualité !

Il faut savoir que le cerveau est confronté à de multiples sollicitations quotidiennes. Que l’on soit étudiant ou dans la vie active, on lui demande de toujours être à 100% de son efficacité, hors votre cerveau à besoin de se reposer et de recharger les batteries afin d’être plus performant et efficace.

Les méthodes et conseils pour améliorer considérablement votre concentration

Les to do list :

Listez et fixez-vous des objectifs

Planifier et organiser vos tâches vous permettra de visualiser clairement les différentes missions que vous avez à effectuer. Hiérarchiser par ordre d’importance vos tâches afin de prioriser votre travail. Faites une seule chose à la fois, ne vous éparpillez pas car votre esprit fera des allers-retours d’attention qui réduisent l’efficacité et la qualité de la production et de la mémorisation.

La méditation

Méditer environ 10min par jour rend votre cerveau plus efficace en lui demandant moins d’effort. Vous trouverez des exercices de respiration simples sur internet.

Le sport

C’est un formidable outil pour améliorer votre concentration. Dans un premier temps, il permet de s’aérer l’esprit et de libérer les tensions. Dans un second temps, certains sports sont dotés d’une meilleure efficacité pour travailler sa concentration comme la danse, le tennis, le sport de précision (tir à l’arc, golf, pétanque..) ou encore le yoga (méditation, cycle postural énergisant etc…) puisqu’il demande une dextérité et coordination du corps et de l’esprit.

Les pauses / micro-siestes

Prenez le temps de faire une pause dans votre journée afin de permettre à votre cerveau de se reposer afin d’être plus vigilant et attentif. N’hésitez pas à faire des siestes de 15 à 20 min. Cela permet aussi de limiter les accidents de travail.

Temps de travail

Organiser son temps de travail est essentiel pour optimiser sa concentration. Donnez-vous un temps imparti pour effectuer vos tâches et éviter les tâches trop longues. Segmenter votre travail. Cela améliora considérablement votre capacité de focalisation puisque vous exécutez une tâche, un objectif dans un temps imparti. Offrez-vous également une distraction plaisante afin d’augmenter votre motivation. N’hésitez pas à utiliser la méthode Pomodoro qui consiste à alterner des périodes de concentration durant lesquelles vous travaillez à 100% durant 25 min alterné par des pauses de 5 min.

ameliorer sa concentration avec méthode pomodoro

La musique

Le plaisir permet à votre cerveau de sécréter de l’endorphine dont la dopamine qui aide à la concentration. De ce fait, pour certaines personnes, mettre des sons d’ambiance durant le temps de travail vous permet de vous créer une bulle et de vous isoler des bruits environnants. Des playlists spécialement prévues à cet effet sont disponibles sur les plateformes audio.

L’environnement

L’environnement est un facteur important pour entretenir sa concentration. Préparez un espace dédié uniquement à votre travail, un environnement rangé, propre, épuré propice à l’implication. Installez-vous dans un lieu calme et agréable où vous ne serez pas distrait par des bruits extérieurs et stressants.

Le sommeil

La fatigue physique et psychologique à un impact sur votre capacité de concentration. La durée et la qualité du sommeil influent considérablement sur votre attention, votre comportement, votre énergie, ainsi que l’état général de votre santé mentale et physique. Il stimule les mécanismes de l’apprentissage et de la mémorisation. Des études démontrent qu’un enfant âgé de 6 à 12 ans doit effectuer des nuits de 9 à 12 heures. Pour un adulte, les nuits sont estimées entre 7 et 9 heures de sommeil.

Le stress / l’anxiété

Ils peuvent être provoqués par divers facteurs comme le manque de sommeil, la quantité de travail, des problèmes personnels etc. Ils ont un impact sur votre appétit, votre humeur et votre état de santé général. Votre état émotionnel joue un rôle très important sur vos capacités cérébrales puisque l’anxiété détourne votre attention et demande un effort considérable à votre cerveau pour se concentrer.

Éviter les distractions

Le téléphone posé à côté de vous, les réseaux sociaux, les e-mail, la télévision, les bruits extérieurs, les mouvements parasites et même vos émotions sont des multiplicateurs de distraction. Ils absorbent votre attention et freinent votre productivité. Pensez à vous isoler de ces distractions, éteignez les écrans et éloignez votre téléphone le temps de l’exécution de vos tâches.

L’ennui

Au contraire de ce qu’on pourrait croire, l’ennui favorise la concentration, autant chez les petits que chez les grands. Il favorise la productivité et stimule la créativité. D’après une étude scientifique britannique, l’ennui permet à votre cerveau de se reposer et à votre esprit de vagabonder, laissant libre court à son imagination puisque que vous allez chercher à combler cet ennui par une activité qui vous plaît. Il permet également de lâcher prise, de se détacher de la technologie, du numérique et toutes autres sources de distraction, vous offrant la possibilité de vous connecter avec vous-même incitant à commencer de nouveau projet.

L’alimentation

Éviter l’excès de glucides, de calories et les mauvaises graisses qui entrave votre énergie, et le bon fonctionnement du cerveau. Les protéines et les vitamines améliorent les capacités cognitives. Un petit-déjeuner complet réduit les troubles de la concentration.

Avoir un routine de mise en route

Avoir un rituel avant de se mettre à étudier ou à travailler est très efficace, il prépare le corps et l’esprit à emmagasiner des informations et entamer une réflexion. Ce procédé est utilisé par certains professeurs en classe avant de démarrer leur cours mais également dans certaines disciplines sportives ou artistiques. Cela permet en collectif de rassembler le groupe et de se tenir disponible pour commencer une activité et porter l’attention de tous sur ce que l’on va entreprendre.

Stimuler votre concentration

Il existe des jeux et des exercices de concentration pour vous entraîner à diriger votre attention, muscler votre cerveau et développer votre faculté de concentration en vous amusant.
Par exemple : Regarder et examiner un objet pendant une minute. Se concentrer sur sa respiration (exercice de méditation). Jouer au sudoku, aux échecs ou encore aux mots croisés. Pour les enfants, privilégiez les jeux de société, de construction ou encore de rapidité. Il existe beaucoup de manière différentes de muscler votre cerveau et améliorer votre concentration, vous pouvez vous rapporter à des livres spécialisé dans ce domaine.

La connaissance

Il est plus facile de se concentrer si on a des connaissances de base sur le sujet. Faites des apprentissages préparatoires, trouver le support qui facilité votre attention (la lecture, l’audio, les vidéos, l’échange direct avec une autre personne etc…). Posez-vous des questions et soyez curieux pour favoriser cette pré-étape.

L’état émotionnel / la motivation

La valeur affective accordée à une tâche ou un état émotionnel est un facteur déterminant de la concentration. En effet, si votre esprit est ailleurs ou que le sujet sur lequel vous travaillez ne vous intéresse pas, il est essentiel à ce moment là de se questionner sur sa motivation, demandez-vous pour quelles raisons vous devez travailler ? Pour quelle raison dois-je me concentrer ? Cela va vous donner une réelle conscience de vos agissements. Prenez un temps pour entrer en pleine conscience et donner du sens et un but à ce que vous entreprenez . Pensez également à connecter tous vos sens car, rappelons-le, la concentration et l’attention est d’autant plus efficace si tous vos sens sont éveillés.

Comment aider votre enfant à se concentrer ?

La plupart des enfants et des jeunes sont parfois inattentifs et sont facilement distraits. Ils peuvent être impulsifs et très actifs, c’est pour cela qu’il est important d’accompagner votre enfant durant son développement et d’améliorer sa capacité de concentration à l’école et au quotidien.

Offrez-lui un environnement calme

Votre enfants est encore plus sujet que vous à la distraction puisque ses réactions sont guidées inconsciemment sans qu’il ne sache encore identifier son comportement face à telles ou telles actions extérieures. Il ne se pose pas la question, quelque chose l’attire, il y va. C’est pour cela qu’il est important de lui offrir un endroit calme pour l’aider à se concentrer sur ce que vous souhaitez. L’objectif est de focaliser son attention sur un jeu, une activité et pour cela enlever tous les éléments parasites qui peuvent graviter autour de lui (d’écran, autres jeux, bruits etc.)

Attirez son attention

Aider votre enfant à se concentrer consiste à découvrir ce qui l’intéresse, ce qui suscite son attention. N’hésitez pas à tester plusieurs solutions, soyez à l’écoute de ses goûts et créez un rituel adapté à lui pour développer son attention.

Offrez-lui des temps de récréation

Laissez votre enfant bouger quand il en a envie. Le temps d’attention d’un enfant est beaucoup plus court qu’un adulte. Il s’ennuie vite et a besoin d’être continuellement stimulé. Un enfant à besoin d’explorer et d’expérimenter seul, il a beaucoup d’énergie à exprimer et à extérioriser. Les moments de concentration demandent une grande canalisation d’énergie pour lui, il est donc important d’alterner ces moments de concentration par des temps de récréation où il peut évacuer cette énergie en variant les activités et les exercices afin de toujours conserver son attention.

Passez par le jeu

En effet l’utilisation d’activités ludiques va contribuer à la concentration de votre enfant. Un enfant sera plus naturellement concentré et attentif à travers le jeu. Il n’y a pas d’âge pour commencer à développer la capacité de concentration de votre enfant, vous pouvez l’habituer depuis bébé, l’important est d’utiliser des jeux et activités adaptés à son âge.

Grâce au jeu, vous offrez à vos enfants la possibilité de développer leurs capacités de mémorisation, leurs aptitudes à faire des choix, à être organisé et à gérer leurs émotions.

Les jeux et activités au service de votre enfant

Des jeux d’identification visuelle : “Les jeux des différences”, “Des logos et des marques”, “Qui est-ce ?” Des jeux de rapidité et de réflexe, mobilisant l’attention sélective et la vivacité d’esprit. Ce type d’exercice demande une forte concentration et attention.

Les coloriages et jeux de construction : Ils requièrent de la concentration soutenue.

Le mouvement ludique : Si vos enfants sont très actifs, vous pouvez jouer à des jeux qui les font bouger en utilisant des activités mobilisant la motricité tout en stimulant la réflexion et l’attention : “Jacques a dit”, “Mimes” etc.

Résolution de problème : des jeux comme le “Labyrinthe”, “Puzzle”, « Énigmes » etc. qui aiguisent la réflexion, le raisonnement et l’autonomie afin de trouver une solution.

Les jeux vidéos : si ils sont adaptés à l’âge de vos enfants, certains jeux vidéos ont des avantages dans le développement, la concentration et bien d’autres choses encore.

Les cahiers de vacances ou d’activités : ils regroupent des exercices et activités ludiques pour réviser et favoriser l’apprentissage dans des univers chaleureux qui facilitent la concentration.

La prise de conscience

Expliquez à votre enfant ce qu’est la concentration et l’attention, comment ça fonctionne et leurs bénéfices. Il doit comprendre qu’il est acteur de sa concentration et que l’environnement extérieur n’est pas le seul guide de son attention. Apprenez-lui à distinguer ses goûts, à identifier les moments où il est concentré à ceux où il est distrait et récompensez-le. Ceci développera sa capacité d’attention personnelle et son autocontrôle, il sera ensuite capable de projeter son attention sur un objet, une idée ou une personne de manière autonome.

Vous avez, à présent, toutes les clefs pour optimiser votre faculté de concentration et agir au mieux pour conserver votre attention. A vous de jouer !